RADIO(S)



Go à Orléans pour HOP POP HOP 

les 18 et 19 septembre 2020

Résultat d’images pour hoppophop 2020

Programmation 2020

BLACK SEA DAHU / CALLING MARIAN / CAMILLA SPARKSSS / DOMBRANCE / EGYPTIAN BLUE / GARGÄNTUA / KITCH / LE COMTE / LUCIE ANTUNES / MADMADMAD / MAJNUN AND THE BLACK-MAGIC SOFAS SOFAS / MATT ELLIOTT (TRIO) / MSS FRNCE / ONIPA / PONGO / POPOF / QUINZEQUINZE / RANK-O / SAGES COMME DES SAUVAGES / STAV / STRUCTURES / THE HOWL & THE HUM / THE MAUSKOVIC DANCE BAND / THIS IS THE KIT / TONN3RR3 / WORKING MEN’S CLUB

INFOS www.hoppophop.fr/

"Visite guidée avec Mathieu Duffaud, programmateur de la scène de musiques actuelles orléanaise (source La République du Centre)

Black Sea Dahu (indie folk), de Zurich (Suisse) : Janine Cathrein (guitare, voix) et ses frères, sœurs et amis composent ce groupe, que "je suis ultra content de programmer car cela fait plusieurs fois que j'essaie de les faire venir. La chanteuse a une très belle voix, les arrangements de leur univers pop folk sont super, c'est très bien interprété...", assure Mathieu qui reconnaît avoir eu le coup de cœur avec l'album, qui a ensuite été confirmé en live, frissons à l'appui... "Ils sont programmés à la salle de l'Institut et ça va être magnifique".

Calling Marian (techno) : venue de Lyon, la compositrice, DJ, productrice et performeuse "proposait, au Printemps de Bourges l'an dernier, un set techno d'une demi-heure, super sain, plein de sensibilités..."

Egyptian Blue (post punk) : "On les a découverts en live au festival Gret Escape de Brighton, qui aurait dû avoir lieu en ce moment même (!) avec Fred [Robbe, le directeur de L'Astro]. C'était un concert de midi : du post-punk ultra fort mais avec un bon son, bien joué, sans filet... Un exemple parfait de groupes qu'on a envie de faire venir à Hop Pop Hop", résume Mathieu.

Mss Frnce (comprenez Miss France) : Du punk par un groupe de jeunes trentenaires parisiens, qu'on a programmé collégialement avec l'association Power Poulpe & Music et "qui est déjà venu à L'Astro en première partie des Viagra Boys en 2018. C'est une bonne claque punk-rock dans la pure tradition, chantant en français et d'une efficacité redoutable ! Ils tournent beaucoup, ne sont pas très connus, mais sur le live, il se passe vraiment quelque chose et on avait très envie de les défendre", assure le programmateur de L'Astro.

Camilla Sparkss (électro punk) : l'histoire d'amitié se poursuit entre l'équipe de L'Astrolabe et la Canadienne installée en Suisse et membre du groupe Peter Kernel. "Le duo qu'elle forme avec Aris (guitare) avec parfois une batterie ou des claviers s'est déjà produit à Hop Pop Hop en 2017, à L'Astrolabe et même à l'Infrared pour l'avant-dernière Tournée bistrophonique. En solo, Camilla Sparksss propose un univers techno punk que j'aime beaucoup, doux et élégant, expérimental et dissonant, déviant et ombrageux... Et en plus d'être fidèles, ils sont la crème de la crème, Gentils avec un grand G", souligne Mathieu Duffaud. 

Gargantüa (techno pop), en direct... d'Orléans : poésie trash et performances scéniques avec J4n D4rk (chant) et God3froy (machines).

Kitch (rock) : expérimentations sonores et mélodique, rock progressiste et pop conservatrice par un quatuor lyonnais.

Lucie Antunes (électro pop) : trio français réuni autour de Lucie Antunes (vibraphone, percussion, prophet, batterie), qui collectionne les prix...

Madmadmad (post funk, post punk dance), de Londres. Electro-complexe

Onipa (dance music jazz), de Londres et d'Afrique de l'Ouest : influences multiples et mélange d’instruments traditionnels et beats électroniques.

Rank-O (rock post-punk) de Tours : noise-rock vs mélodies décalées et exotiques, rendez-vous sur le dance floor.

Sages comme des sauvages (chanson) : groupe cosmopolite de chansons en français, en créole réunionnais, en grec et en anglais, sans attaches, sans frontières, multicolores, qui se sont produits au Donjon à Pithiviers en 2017.

The Howl and the Hum (pop) : pop envoûtante aux compositions lascives et brillantes de York (Grande-Bretagne).

This is the kit (folk) : la Britannique installée à Paris propose des textes intimistes et sombres et une musique pop-folk pleine de grâce et lumineuse.

Working men’s club (post punk) de Todmorden (Grande-Bretagne) : groove et beats électroniques puissant et dansant."


Popof sera là aussi et c'est sympa de suivre son évolution des HERETIK à ce jour www.hoppophop.fr/actualites/artiste/popof/


(vive l'ASTROLABE . salut LES orleanais, DEDICACE à WILL & NICO )

Partager